Christian Pélier
Atelier anticonformiste
Carl Gustav Jung, mon doudou...




Depuis quelques temps, je m'aperçois que j'écris sur la fusion des contraires. Rallier le bien et le mal en une seule entité qui accepte le tout. J'écris sur la part d'ombre et de lumière en chacun d'entre nous, pas facile à accepter d'être ange et démon à la fois.

Tout ça me rappelle Jung forcément. Il a passé sa vie à leur réunification, tentant de donner des pistes à ceux qui les veulent, qui vivent la dualité aussi fort que lui. Il devait en avoir bien besoin pour en parler autant. C'était son rêve, parvenir de son vivant au Soi, là où il n'y a plus d'archétypes, passé tous les conditionnements et accepté l'inconscient collectif comme partie du Soi.

Son oeuvre est extraordinaire. Il est allé si loin ! Envers et contre tous, à commencer par son père spirituel. Il fait partie de nos grands messagers et a inspiré tant d'écrivains.

Ce que j'ai retenu, analysé, disséqué avant de tout réassembler en un moteur qui tourne rond, c'est qu'il n'y a pas de hasard. Tout est signe, sa fameuse Synchronicité, probablement la révélation la plus révolutionnaire dans un monde qui cherche désespérément la logique de la vie. Tout est toujours synchrone. Tu attends une réponse, la vie te l'amène. Tu préfères l'échec, la vie te le donne. Tu as besoin de souffrir pour comprendre ? Et ben tu vas en baver tant que tu veux.

Jung, il te simplifie la vie. Parce que tout ce qui t'arrive prend un sens. Quel bonhomme pour oser lancer un tel message dans une société qui ne croit plus en rien. Peut-être en la science ?, et encore.

Avec Carl, t'as plus de problème. Rien n'étant hasard, jusqu'au scarabée d'or qui grimpe sur ta fenêtre, tu sais que tu es toujours où il faut, comme il faut, quand il le faut. La vie prend un véritable sens et plus tu observes plus tu comprends ce qu'il a eu le courage de révéler. Qui lui a valu la foudre de ses pairs et les remerciements d'inconnus comme moi qui se sentent si proches de lui.

Ses recherches furent longues et ardues. Mais sa passion fut toujours inextinguible. Aujourd'hui, il connait le Soi et je suis sûr qu'il va revenir pour réapprendre, encore une fois, pour le fun, la dualité.

Carl Gustav Jung est un être gigantesque, un génie venu sur terre pour nous délivrer un message, empreint de technique ce qui n'est pas pour nous déplaire. Diplômé, savant, chercheur, il aura tout utilisé pour mieux nous parler.

Son Soi réunit tous les contraires et illumine la Vie. Après l'avoir lu, rien n'est plus jamais comme avant. Tout a un sens qui t'ait donné et que tu sais déchiffrer, avec un peu d'effort.

Merci Jung ! T'es un sacré Maître.





Avant le mot Fin.
je me meurs, j'ai peur
Mon dernier texte
J'y trouve une harmonie
Si j'avais mes jambes ?!!!
Merci Albert.
L'hôpital, c'est ça :
Le témoignage d'Émilie, 17 ans
Le diagnostic, A Edith
Dr Isabelle Moley-Massol, L'annonce de la maladie
Le fauteuil roulant 1
Carl Gustav Jung, mon doudou...
Je marchais !
On couche Malik
Lettre à Annick,
Agnès Bolleau, Faire le deuil de soi
La liberté est terrifiante
Du bon dans la dépression !
La Peur
Dr. Olivier Soulier, le message des maladies chroniques
Cheveu d'ange ?
Zen, soyons zen
Pourquoi la maladie ?
Du stress
Jacques et Claire Poujol - La culpabilité
L'oeuvre s'inscrit dans le corps.
Pisser !, avec Mic Ardant
Barbara, la peur de guérir
Ai-je envie de guérir ?...
Comme l'on me voit
STP ! Un miracle.
Défonce.
Marie Claude Haumont, Accepter
Accepter
Affirmons-nous !
Anonyme, Du pouvoir des croyances
J'ai pété un boulon.
Se nettoyer, avec Freud et Jung
Je me suis suicidé.
Trop d'envies tuent l'action
Henri Laborit, L’EMOTION
Elle est là. Brrr...
Alain, à toi
PréfaceCarnet de bord, les éditosQui est je ?Membre du réseau N2R.chErrances lointainesNouvelles et bouquinsHumour, InstantanésLe monde, l'amour, communiquerMA sclérose en plaques Mots de MaîtresGalerie d'ArtJe suis lié à euxM'écrire - Carte du site (même moi je m'y paume)